silicones

Les silicones dans nos cosmétiques

On entend partout qu’il faut les bannir, qu’ils sont superflus ou qu’ils sont mauvais pour l’environnement. Tantôt qu’on ne peut pas s’en passer et tantôt qu’il vaut mieux les éviter dans nos produits cosmétiques. En réalité, l’utilisation des silicones est un sujet long et compliqué dont beaucoup ont préféré parler en prenant des raccourcis.

Puisque chez Taobé on aime les informations claires et neutres, on va tout vous expliquer pour que vous puissiez prendre les meilleures décisions pour vous.

Que sont les silicones ?

Les silicones sont des polymères composés d’une chaîne de silicium (ex : sable ou quartz) et d’oxygène.

Il en existe environs 4 200 sortes différentes qui sont utilisées dans tous les domaines de la vie, par exemple dans vos lentilles de contacts, les pneus, certains médicaments ou encore le Coca-Cola. Il est apparu dans les cosmétiques dans les années 50 où on le retrouve aujourd’hui dans presque toutes les déclinaisons de produits.

À quoi servent-ils ?

Si on les retrouve un peu partout, c’est parce que leurs usages sont multiples et qu’ils ont beaucoup de qualités qui n’ont, à ce jour, pu être égalées par aucune autre substance. Comme les silicones peuvent se décliner de la forme la plus solide à la plus liquide, on les utilise notamment pour donner une texture agréable aux produits. Ils sont idéaux pour doser la fluidité des textures et permettent d’obtenir des crèmes qui s’appliquent de manière uniforme, même avec un fond de teint très pigmenté ou un solaire. Dans le même registre, ils assurent d’éviter les textures collantes difficiles à appliquer et rendent un massage du produit possible avant sa pénétration dans la peau.

Parmi leurs autres avantages on note que :

  • Ce sont des substances non toxiques pour la santé humaine, sans couleur, sans odeur et non-comédogène
  • Ce sont eux qui permettent l’effet waterproof
  • Ce sont des substances inertes, donc non-irritantes pour tous les types de peaux, même les plus sensibles
  • Dans les soins capillaires, ils forment un léger film autour du cheveu qui recouvre les aspérités. Ils protègent les cheveux des agressions extérieures, les galbent et les font briller.
  • Le silicone maintient l’hydratation de la peau grâce à son film semi-occlusif qui empêche l’eau de quitter la surface cutanée, ce qui fait de lui un ingrédient très apprécié des peaux sèches
  • Ils régulent la production de sébum en se mélangeant au film hydrolipidique de la peau
  • Ils protègent de la chaleur du sèche-cheveux et font durer les teintures des cheveux colorés
  • C’est un démêlant redoutable qui réduit aussi les frisottis
  • C’est une substance inerte qui n’a aucune action directe sur la peau et qui réduit fortement le risque de réaction allergique

Pourquoi les silicones sont-ils décriés ?

D’un point de vue purement cosmétologique, ils sont épinglés par des professionnels pour leur action semi-occlusive sur la peau qui peut être néfaste pour certains types de peaux. En effet, les problèmes d’acné, de production excessive de sébum et autre peuvent se voir aggravés par les silicones qui empêchent la peau de bien respirer et les toxines de s’éliminer. D’autre part, le silicone a tendance à s’accumuler au fil des utilisations, c’est pour ça qu’il est indispensable de privilégier un double nettoyage pour la zone visage/cou/décolleté dès qu’on en utilise. Lorsque les silicones (ceux qui ne sont pas hydrosolubles, les autres sont éliminés à l’eau) s’accumulent sur les cheveux en trop grande quantité, ils peuvent les alourdir et les rendre ternes.

D’un point de vue écologique, leur processus de fabrication est chimique et donc polluant. D’autre part, les silicones non hydrosolubles (c’est-à-dire qu’ils ne se dissolvent pas dans l’eau) mettront entre 400 et 500 ans pour se dégrader. Ils ne sont donc pas tout à fait ce qu’on peut appeler une substance sans impact écologique.

Pour vous aider à les traquer sur les listes INCI, voici une liste non-exhaustive des silicones qui ne sont pas biodégradables :

  • Cetearyl methicone
  • Cetyl dimethicone
  • Cyclopentasiloxane
  • Dimethicone
  • Dimethiconol
  • Phenyl Trimethicone
  • Stearyl dimethicone
  • Trimethylsilylamodimethicone

Comment identifier les silicones dans la liste INCI

Il suffit de repérer tous les ingrédients qui se terminent par -cone, -conols, -silanes ou encore -siloxanes

Quelques règles pour utiliser les silicones sans pâtir de leurs effets indésirables

  • À éviter ou à limiter si on a une peau très grasse et/ou à problème (éviter l’utilisation de plusieurs produits contenant des silicones)
  • À bannir si on a de l’eczéma
  • Se convertir au double nettoyage tous les jours pour avoir la certitude de s’être débarrassé de toute trace de silicone sur votre peau avant la nuit
  • Se laver les cheveux avec des shampoings contenant des sulfates pour éliminer les silicones et empêcher qu’ils s’accumulent
  • Garder en tête que tous les soins qui seront appliqués après un soin contenant du silicone pénétreront moins bien à cause du film semi-occlusif créé par cette substance. Privilégier donc les silicones en dernière couche (dans votre fond de teint par exemple)
double nettoyage Pestle & Mortar

Pourquoi adopter le double nettoyage dès maintenant ?

Qu’est-ce que le double nettoyage ? Le double nettoyage est simplement le fait de laver sa peau deux fois afin de la désincruster en profondeur de toutes les impuretés qu’elle aura accumulées pendant la journée (maquillage, pollution, etc...

applications cosmétiques

Les applications cosmétiques

Une application qui scanne un produit et nous dit tout sur les ingrédients qu’il contient et s’il est potentiellement toxique pour nous on non : le rêve non ? On en rêve et on continue de rêver car les applications qui sont actuellement ...